Techniques

Le tournage

Certains bijoux et en particulier les alliances viennent directement du tour à métaux qui peut graver et former les bagues.

Plusieurs bagues tournées à part et parfois de couleurs différentes peuvent être montées ensemble et divers traitements de surface comme le sablage, le polissage, le mat glacé ou le rhodium rendent chaque modèle unique.

 

La fonte

L’or fondu peut être coulé dans des moules. Ainsi, nous obtenons toutes les pièces dont nous aurons besoin pour assembler le bijou. Mais il est aussi possible de produire de la même façon des bagues, pendentifs et boucles d’oreille d’une pièce. Quelques gestes de finition suffisent pour terminer le bijou.

Nous sertissons éventuellement les bijoux de pierres ou de diamant. Tout est possible en or blanc, jaune ou rose 18 cts.

Le fait-main

Nous fabriquons beaucoup de bijoux à la main et en particulier les pièces exclusives faites selon vos instructions ou avec vos diamants.

L’or fondu est laminé et scié en différents patrons que nous soudons ensemble pour obtenir un pendentif, des boucles d’oreille ou une bague. Ensuite, nous limons les rebords bombés du bijou, nous les ponçons et les polissons, nous sertissons les pierres précieuses et polissons les bijoux encore une fois… Nous appliquons éventuellement un mat et les bijoux sont prêts à vous éblouir…

Le sertissage

Attention ! Aucune pierre précieuse n’est jamais collée. Toutes les pierres sont retenues par des crochets en or. Nos sertisseurs consacrent 90% de leur temps aux nouveaux bijoux, mais il arrive qu’ils doivent remplacer des pierres abîmées ou (re)fixer des diamants.

Le sertisseur est un homme de métier, un vrai professionnel.

Il y a différentes façons de sertir, mais la plus courante est la griffe. Le terme renvoie aux griffes d’un animal. La griffe peut être utilisée pour toutes les formes de diamants. Nous faisons de petites incisions dans les tiges en or, qui nous permettent de fixer les pierres.

Les avantages de la griffe : le diamant capte le plus de lumière possible, les tiges sont toutes fines, ce qui permet une plus grande visibilité du diamant, on peut nettoyer le diamant plus facilement et des griffes en or blanc ou platine sont à peine visibles sur un diamant blanc.

Le sertissage en pavé est également en vogue. Ici, nous posons de petites pierres les unes à côté des autres, ce qui donne l’impression que la bague ne fait qu’un grand diamant. Nous perçons beaucoup de petits trous coniques dans une plaque en or, où nous posons les brillants que nous fixons ensuite en râpant l’or. Le copeau en or ainsi obtenu est rabattu autour de la pierre. Une multitude de petits copeaux en or maintiennent le brillant. Pour finir, nous galbons ces copeaux en or avec une petite perceuse hémisphérique pour un superbe éclat.

Les avantages du pavé : les nombreux petits copeaux font briller les diamants, même si on n’utilise que de petits diamants, le prix de plusieurs petites pierres est considérablement inférieur au prix d’un seul grand diamant.

Pour de plus amples informations sur les sertissages tels que le serti micro pavé, le serti invisible, le serti LS etc., demandez-nous conseil à Courtrai.

La gravure

Nous gravons tout ce qui est en or 18 cts, le plus souvent machinalement, comme les bracelets pour bébés, les alliances, les bagues d’amitié, les médailles…

La gravure à la main requiert une technique particulière et beaucoup d’artisanat.

Nous sommes à l’écoute de tous vos souhaits spécifiques et personnalisés. Les logos d’entreprise, les blasons, les marques/modèles de voitures, une photo représentant ce que vous aimez… : nous le graverons dans votre bague, pendentif ou autre bijou.

Le polissage

Un bijou éraflé ou usé peut perdre son éclat. En lui faisant subir un traitement où il est brossé à 3000 tours/minute, il retrouve tout son éclat d’origine.

Le choix des brosses et des graisses ainsi que la manipulation même font partie de nos petits secrets et de notre savoir-faire, car un seul faux pas peut endommager le bijou à cause de la force des brosses tournantes ; polir est tout un art !

L’application de rhodium

L’or blanc subit une finition au rhodium, ce qui lui donne un joli éclat blanc. L’usure fera disparaître le rhodium à certains endroits et le blanc deviendra couleur champagne.

Voilà pourquoi il faut régulièrement retraiter vos bijoux en or blanc au rhodium (une fois par an) pour que la couleur champagne disparaisse et que votre bijou retrouve son bel éclat blanc.

PS : les jeunes nous demandent de plus en plus de ne pas traiter les alliances au rhodium, ce qui leur confère un éclat chaud de couleur champagne plutôt qu’un éclat froid (traité au rhodium).